Les vétérans

Quand les environs six cents Sino-canadiens sont retournés au Canada après avoir défendu le pays dans la deuxième guerre mondiale, ils ont apporté non seulement victoire à leur pays, mais ont redonné à leurs communautés le droit de vote prit il y a soixante onze ans. Dans l’espace de trois générations, les Sino-canadiens ont souffert la discrimination sous l’ombre de deux mesures fédérales : la taxe d’entrée et la loi d’exclusion chinoise de 1923.

Les dirigeants de la communauté chinoise et les vétérans de la guerre ont fait pression pour leurs droits civiques, et en 1947 la loi d’exclusion chinoise était abrogée. Le droit de vote était finalement ancré et avec ce droit est venu la liberté de travailler et vivre comme on l’entend.