Les migrants de Chine

Depuis 1788, les migrants de Chine sont venus à ce qui est maintenant connu comme le Canada. Pour la plupart des histoires sino-canadiennes, les migrants venaient  d'un petit groupe de comtés dans la province du Guangdong. Cependant, depuis les années 1960, il y a eu une myriade de migrants qui sont venus de toute la Chine aussi bien que les Chinois ethniques qui sont les descendants de migrants qui sont allés des siècles avant à des endroits comme l'Asie du Sud, l’Amérique Latine, les Caraïbes, l’Afrique et l’Inde. Il y a de nombreuses communautés qui parlent largement des dialectes et des langues très différents, et chaque communauté a des histoires et des récits uniques. Les Chinois Hakka qui ont passé quatre générations en Inde avant de venir au Canada; les Sino-Vietnamiens réfugiés qui sont venus dans les années 1980 en provenance du Vietnam; les Taiwanais descendant de migrants Hokkien qui ont quitté Fujian il y a 500 ans; des Péruviens Chinois et des Mexicains Chinois qui parlaient espagnol, les Tsinoys de la Philippines, les Peranakan de Malaisie et de l'Indonésie, les Jamaïcains Chinois et les Trinidadiens Chinois des Caraïbes, les Chinois d'Afrique du Sud, de l’île Maurice, de Guyane, du Salvador, de la Nouvelle-Zélande, de l'Australie, et encore. Il n'existe aucune définition du «Chinois» qui peut capter les histoires complexes de tous ces migrants récents ou refléter correctement sur les identités uniques qui se sont formées.