Taxe d’entrée

Bien que les travailleurs chinois ont été essentiels pour la construction du chemin de fer du Canadien Pacific, aussitôt que la voie ferrée à travers le Canada a été complétée en 1885, le gouvernement fédéral a imposé une taxe d'entrée de 50 $ aux Chinois venant au Canada. Cette taxe de discrimination raciale n'a été appliquée que pour les Chinois, malgré les exemptions faites pour un petit nombre de diplomates, de membres du clergé, de commerçants, d'étudiants et de scientifiques, la taxe a produit un lourd fardeau financier. La taxe a également créé une importante source de revenu, divisée entre la Colombie-Britannique et le gouvernement fédéral, au cours des quatre décennies qui ont suivi -- en 1923, lorsque les chinois ont été légalement exclus d'entrer au Canada, il y eu une augmentation de plus de 22 millions de dollars. Des dossiers détaillés ont gardé la trace de tous les Chinois entrant au Canada, ainsi que les milliers de personnes qui étaient déjà au Canada en 1885. Ironiquement, ces dossiers de plus de 97 000 Chinois nous ont donné un aperçu remarquable de qui ils étaient, permettant aux descendants de les rechercher et aux chercheurs d'étudier leur impact sur le Canada.