Ségrégation socio-économique

Les Chinois subissaient une ségrégation sociale, économique et politique. Par exemple, ils n'étaient pas autorisés à s'asseoir dans la partie inférieure de l’Opéra de Victoria mais uniquement dans la galerie supérieure. Les Chinois n’étaient pas autorisés à nager dans la piscine de Crystal de la ville. Un gérant de magasin à Victoria interdisait aux clients chinois d'entrer dans son magasin les samedis soir de entre 7 et 10 heures, affirmant que beaucoup de femmes blanches fréquentaient le magasin à ce moment et qu’elles n'aimaient pas voir un trop grand nombre de Chinois autour d’elles. Un permis délivré par le shérif était nécessaire pour les mariages inter-raciaux. Dans les cas où les filles blanches se marriaient aux garçons chinois, les mariages se terminaient souvent mystérieusement. Par exemple, Amanda Clapton épousait Lee Land, un Chinois propriétaire d'un magasin à Victoria, en Septembre 1908. Après avoir passé leur lune de miel à Vancouver, ils ont été vus sur le ferry de retour à Victoria. Le couple a disparu avant que leur ferry n’arrive à Victoria. Dans la même année,  Amy Morris de San Francisco a eu l'intention d'épouser Lee Barker, un marchand chinois de Victoria, mais a été bientôt expulsé par la police considéré comme étant «indésirable». En 1912, la législature de la Saskatchewan adopte une loi pour interdire aux restaurants chinois et à d'autres petites entreprises chinoises d'employer des filles blanches. Des lois similaires sont ensuite adoptées en Colombie Britannique, au Manitoba et dans l’Ontario. Ces règlementations provoquèrent des protestations non seulement de commerçants chinois, mais aussi de femmes de race blanche. Finalement, cette loi discriminatoire a été remplacée par une autre loi, qui exigeait des commerçants chinois de demander un permis spécial pour employer des femmes blanches. Le problème de l'emploi des femmes blanches a été rapidement suivi par les grèves d'étudiants chinois sur la ségrégation scolaire. En 1921, dans les écoles publiques de Victoria, 90 enfants chinois de leur 4e année ou moins étaient placés dans une section séparée, et seuls 150 élèves chinois des années supérieures étaient mélangés avec 6.000 enfants blancs. En septembre 1922, la Commission scolaire de Victoria appela tous les élèves chinois et les plaça dans une section séparée. Les parents rappelèrent leurs enfants chez eux et entamèrent une grève. Cette grève perdura tout au long de l'année, et pris fin quand la Commission scolaire de Victoria, sous la pression d'Ottawa, des églises et de l'opinion publique, revint sur sa politique de ségrégation complète. En 1920, le gouvernement fédéral adopte un projet de loi qui disqualifie les personnes de voter aux élections fédérales si elles ne sont pas autorisées à voter aux élections régionales. En conséquence, les associations professionnelles pouvaient exclure toute personne dont le nom ne figurait pas sur la liste de vote, sans préciser la race. Ainsi, les Chinois ne pouvaient pas devenir avocats, pharmaciens ou médecins dans la Colombie-Britannique et dans certaines autres provinces.